20 mars 2012

Continental Divide : on se verra sur la route

   Il faut que je me dépêche d'écrire ce texte, parce que visiblement, le livre dont il va être ici question n'est déjà pas loin d'être épuisé. Il est donc important que je fasse au plus vite comprendre qu'il est de la première importance que vous en fassiez l'achat, et surtout la lecture. Ca rendra votre vie moins terne, juré.   Ce livre, c'est "Continental Divide - le carnet de route", de l'amigo Nasty Samy.   Samy, j'ai déjà parlé de lui plusieurs fois. C'est un mec qui habite Morteau, capitale de la... [Lire la suite]

10 février 2011

L'Art Oratoire

" C'est ce cours où chaque garçon en classe doit se lever et faire un laïus. Vous savez.Spontanément et tout. Et si le garçon s'écartedu sujet, vous devez lui crier aussi viteque vous pouvez, "Digression". Ca me rendaittout bonnement dingo. J'ai attrapé un zéro. "- J.D. Salinger, "L'attrape-coeurs" -    Depuis peu, en plus de toujours être, trois nuits par semaine, un fier et vaillant réceptionniste de nuit, je suis en plus, deux jours et demi par semaine, prof de français pour adultes... [Lire la suite]
Posté par Knuckle duster à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 janvier 2011

Fais un truc sombre

   En guise de préambule, une considération qui n'a rien à voir avec la suite de ce texte.   Je me suis récemment lancé dans une entreprise vide de sens pratique et monumentale en masse de travail : le nettoyage de ma boîte e-mails. Il s'agissait de passer en revue le bon millier de mails que j'ai pu accumuler au cours des années, et de dégager ceux qui n'avaient plus aucun sens, du bon de commande Amazon à l'envoi de devoirs de fac en passant par des "tu viens demain ou pa???". L'idée était de... [Lire la suite]
Posté par Knuckle duster à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 juillet 2010

Ecrire, c'est pas magique. Connard.

   Stephen King est mon auteur favori.   Il n'a pas écrit mon livre favori ("L'attrape-coeurs", de J.D. Salinger), mais il a la carrière et le point de vue qui me touchent le plus.   Je viens de terminer la réécriture d'un roman ("Nous rendrons les hommes bons meilleurs", futur joyaux de la littérature française à n'en pas douter), durant laquelle mon livre de compagnie fut "Ecriture", dont vous pouvez voir la couverture à droite. Je sais, on dirait celle d'un roman d'amour... [Lire la suite]
14 juillet 2010

Demande à la chance

   Mes amis de la vraie vie ont déjà entendu cette histoire mais je la raconte à nouveau ici : il y a quelques temps (un gros mois), j'ai assisté dans le métro parisien à l'un des spectacles les plus immondes de ma vie.   Tranquillement, j'étais occupé à ne faire de mal à personne, assis en attendant mon métro. A la gauche de mon champ de vision apparaît alors un type qui, immédiatement, attire mon attention. Son allure n'était pas incroyable (vêtements ordinaires, look bizarre mais pas ouf non plus, cinquante ans,... [Lire la suite]
11 février 2010

Buffy Summers is my homegirl

   Il y a quelques années, j'ai écrit un roman/fanzine appelé Terrortriste. L'histoire de Sarah, une post-ado paumée qui provoquait des trucs étranges. De temps en temps, Sarah utilisait les pages de Terrortriste pour parler de trucs qu'elle aimait, un peu comme je le fais ici. Et comme Sarah m'était très proche, elle aimait globalement les mêmes trucs que moi.   Je vis une période étrange ces temps-ci, peut-être une période discrètement cruciale. Je vis seul dans un appart sans intérêt, je n'ai pas d'argent, un... [Lire la suite]
17 décembre 2009

Lire et manger du cheval.

   Putain, le métro parisien. LE METRO PARISIEN. Je le prends au minimum deux fois par jours, histoire de m'imprégner d'odeur d'humain et de haine. "Après quelques verres, j'ai envie de tirer dans le tas". En effet, mes frères et soeurs, en effet. Vivre à la campagne, au milieu des champs, ne rien entendre de la journée et ne voir aucun mouvement. Les gens sont physiquement fatiguants.   Bon, bref, on s'en fout. Dans le métro, donc. Y est apparue il y a quelques temps cette affiche :    Autant vous dire... [Lire la suite]