Pour ne pas changer, la semaine dernière j'étais dans l'Est, pour un salon littéraire où je représentais sans trop de fierté les couleurs de Mirinar (on passe sur Nolife bientôt, c'est la classe totale, il faut nous lire).
   Loin de moi l'idée de vous en faire le récit, c'était de toute façon un peu plus normal, et donc plus terne également, que la dernière fois.
   Il y avait plein de "stars" de la littérature fantastique, ça signait du livre à tour de bras pour Maïa Mazaurette et ça se prennait en photo avec des putes gothiques obèses pour Sire Cédric.
   MAIS ! Tout ça n'est que gaudriole humaine face à la véritable star du salon, j'ai nommé Bernard Werber.
   Quelques faits sur Nanard, qui ont tous été vérifiés soit par moi-même soit par Matthieu, dessinateur de Mirinar (on passe sur Nolife bientôt...) :
- il est l'auteur de trucs sur des fourmis ou sur Dieu. Ou les deux. On sait pas trop.
- il fait ses lacets comme un élève de CP, avec des boucles trop larges.
- samedi dernier, il portait un polo orange.
- il est chauve.
- il a des lunettes.
- quand il s'installe pour signer des livres, il ne reste que cinq minutes chrono en main, avant de repartir pour ne revenir que deux heures plus tard pour cinq autres minutes.
- parfois, il parle dans un micro et dit que dans la vie il faut faire ce qui nous plaît, et faire des tableaux à deux colonnes, et tout ça.
- assez clairement, il se tape une fille qui doit avoir vingt ans de moins que lui.
- il dessine super mal.

   Pfiouuu, ce post sent le succès stylistique. Ou le gros non-sens, c'est au choix.
   En tout cas, comme je vous sais avides de supports visuels, voici quelques clichés de la bête pris durant le suscité salon (où j'étais pour Mirinar... On passe bientôt sur Nolife...).

Werber1

Là, Bernard regardait notre stand avec agressivité et envie. On a voulu lui vendre un exemplaire, mais ça ne l'a pas fait sourire.

Werber2

Après, Bernard a essayé (avec un certain succès) de se cosplayer en Vic Mackey, et s'est mis à boire des bières en brutalisant des femmes au hasard. Un truc de grand auteur.

Werber3

Là on n'a pas compris : Bernard s'est installé sur la table des dédicaces, mais derrière le nom de Charlotte Bousquet. Probablement une technique pour rester incognito. D'ailleurs, ça a marché, parce qu'à part moi, personne n'a semblé voir qu'il s'agissait du grand Werber.

Werber4

Petite crise pour Bernard : vers 19H il a enfilé une casquette pour masquer son manque de chevelure et s'est décidé à poser avec une étonnante brochette de sosies de lui-même. Entre la farce et la tragédie, l'auteur oscille.

Werber5

Personne ne vient le voir, Bernard ronchonne. Plus tard, il dira "Par contre, je vais récupérer ma chaise".

Werber_plage

Le soir venu, Bernard se l'est bien donnée à la plage du port d'Epinal. Qui, contre toute attente, est un endroit qui existe vraiment.

Loevenbruck

Sinon, il y avait aussi Henri Loevenbruck.

   ... Voilà. Comme prévu, ce post était magnifique et immortel. Bientôt, d'autres trucs.
   Avec Mirinar, on va passer sur Nolife.